Les taux de prêt immobilier

Les conditions de remboursement d’un prêt immobilier, notamment les taux se négocient. En réduisant de 5,5% à 5,2% le taux de votre prêt immobilier de 100 000€, vous pourrez faire une économie de 3 000€, pour bien sûr un prêt sur 15 ans.

Afin de mieux négocier le taux suivant lequel vous serez astreint, il convient que vous maîtrisiez les différents taux existants.

Le taux fixe

Il est stable pendant toute la durée du remboursement du crédit. Cependant, vous avez la largesse nécessaire de payer plus en début d’emprunt, et de moins rembourser en fin. Ainsi, remboursement à taux fixe n’est pas synonyme de mensualités fixes.

Au clair, vous avez l’idée sur ce que vous devez payer durant toute la durée du crédit. Cependant, le remboursement à taux fixe ne vous profite pas lorsque les taux baissent.

Le taux variable

Il est fonction d’un indice. Généralement déterminé en fonction des fluctuations des taux sur le marché immobilier, le remboursement à taux variable peut se révéler avantageux pour l’emprunteur pour un prêt contracté sur une courte période.

Néanmoins, lorsque les taux vont accroitre, vous serez contraint à payer des mensualités plus élevées. Fort heureusement, on note un taux variable plafonné qui ne peut en aucun cas dépasser un seuil pré défini avant signature du contrat.

Le taux effectif global (TEG)

Il offre la possibilité d’estimer, de comparer les différents taux que proposent les organismes financiers sur une seule et même base, tout en révélant les frais cachés. D’ailleurs, représente-t-il le montant total de votre crédit, accessoires et principal y compris.

Pour obtenir un taux qui vous convient pour votre prêt immobilier, votre apport personnel a un rôle important à jouer ici. S’il complète l’emprunt pour former le capital de votre investissement, un apport minimaliste de 10% du capital est le plus souvent demandé par les banques et les institutions financière.