Prêt personnel, les taux d’intérêts pratiqués

Nombreux sont ceux qui ont souvent recours au prêt personnel pour améliorer leur train de vie, ou pour faire face à des dépenses inattendues. En général, le prêt personnel dispose d’un taux fixe en dessous de celui des autres prêts à la consommation, car il est similaire au crédit classique (fonds versés une seule fois). Le prêt personnel permet au souscripteur de financer des loisirs (prêt personnel loisirs), des travaux (prêt personnel travaux), un besoin en trésorerie (prêt personnel trésorerie), l’achat d’un véhicule (prêt personnel auto).

Les frais intégrés dans un prêt personnel

Avec ou sans justificatif, le prêt personnel permet le financement d’un service ou d’un bien. Le montant prêté peut atteindre les 75 000 euros, avec une durée de remboursement comprise entre 1 et 5 ans. Il s’agit d’un contrat transparent sur lequel figure :

  • le montant global du crédit ;
  • les frais qui sont établis et précisés sur le contrat ;
  • le taux TAEG ;
  • le montant de l’assurance.
    En fonction des organismes de crédit, le taux du crédit personnel varie actuellement entre 2,5 et 10%.

Qu’entend-on par TAEG ?

En abrégé TAEG, le taux annuel effectif global définit le mode de calcul global du montant total du crédit. Il est fréquemment employé pour le crédit personnel.

Il insère les frais obligatoires (frais qui représentent le financement) :

  • le taux nominal (taux d’intérêt du prêt) ;
  • les primes des assurances invalidité-décès et incapacité provisoire de travail obligatoires (ajoutées aux mensualités du prêt) ;
  • les frais de dossiers (payés lors de la mise à disposition du prêt) ;
  • les commissions diverses et/ou frais de garanties.
    Pour un prêt à taux fixe, le TAEG ne doit pas être supérieur au taux d’usure légal précisé par la Banque de France.
    En général, le TAEG d’un prêt personnel est plus élevé que pour un prêt affecté acquis auprès d’une banque.
    Toutefois, il est inférieur par rapport à un prêt souscrit sur un lieu de commerce pour acquérir un service ou un bien précis.
    Si le souscripteur désire rembourser au plus vite sa dette, il doit opter pour une échéance de remboursement plus faible dans la durée. Par conséquent, la mensualité périodique sera revue à la hausse, mais le montant du prêt sera plus bas, car le taux d’intérêt le sera également.Si par contre, son budget ne lui permet de s’engager sur une échéance courte, il peut bénéficier des mensualités constantes plus allongées, car la durée du crédit le sera également. Le montant du crédit sera donc plus élevé, tout comme le taux d’intérêt.

La loi et le taux du prêt personnel

Un nouveau décret, entré en vigueur le 1er mai 2001, a vu le jour dans le cadre de la révision du prêt à la consommation. Ce décret s’intéresse aux modalités de calcul du TAEG.

Ce taux donne la possibilité aux consommateurs de calculer le véritable coût du prêt et de comparer plus aisément les diverses offres disponibles sur le marché.

Le TAEG doit apparaître sur tous les contrats, les fiches d’information et les publicités. Il doit formuler le montant global du prêt, qui inclut le taux d’intérêt, mais également les frais qui sont en principe combinés au prêt.